Les enfants du sabbat – Anne Hébert

Les enfants du sabbat - Anne Hébert dans Fantastique sabbatboreal-198x300

 

Lu dans le cadre du challenge Québec en septembre, ce livre m’a laissé une impression mitigée.

C’est un couvent de pierre, fermé comme un poing. La vie vient mourir ici, contre les grilles du cloître. Québec 1944. Les nouvelles de la guerre filtrent pourtant les jours de parloir. Mais rien ne semble pouvoir atteindre les religieuses retranchées dans leur forteresse. Et voilà que sœur Julie de la Trinité a des visions. Les images de la montagne de B… la hantent. Une cabane dans la forêt, un village au bord de la rivière, des cérémonies étranges, l’alcool et la drogue. Un homme et une femme, pleins de vie et de malice, règnent en maître sur leurs deux enfants et sur tout un territoire de campagne et de forêt. Sœur Julie, qui se prétend amnésique, est bientôt envahie et possédée de nouveau par son enfance. Elle s’identifie peu à peu à une petite fille barbouillée de mûres. Bientôt sœur Julie et la petite fille ne forment plus qu’une seule et même personne, initiée très tôt aux mystères de ce monde, et maintenant lâchée chez les dames du Précieux-Sang, pour leur plus grande perte.

Dans une atmosphère fantastico-magique, on suit l’histoire de la religieuse Soeur Julie et ses visions, qui correspondent, on le comprend assez rapidement à l’histoire de son enfance meurtrie dans et autour d’une cabane où règnent en maîtres ses parents diaboliques Philomène et Adélard, enfance salie par l’inceste, le viol, les sévices physiques, la sorcellerie. L’histoire de cette petite fille et de son frère Joseph est bouleversante et tragique, mais j’avoue que je ne suis pas vraiment rentrée dans l’alternance avec la partie mystique au couvent, où Julie est enfermée dans une minuscule chambre où elle vit tous ses délires, où son corps se couvre de stigmates qui disparaissent ensuite, le tout sous l’oeil de la mère supérieure, du docteur et de l’aumônier, cette partie là m’a même franchement ennuyée, et prenait trop de place dans l’histoire. Par contre les passages décrivant cette enfance meurtrie, est franchement remuante, et même si elle donne la nausée, très prenante et bien écrite. Un bilan mitigé donc, demi-déception…

 

sans-titre3-300x184 dans Fantastiquesans-titre6-300x223

 

 

 

4 Réponses à “Les enfants du sabbat – Anne Hébert”

  1. denis 28 septembre 2013 à 23 h 18 min #

    déçue donc dommage
    merci de l’avoir inscrit dans mon challenge

    je fais en faire la récap après le mois Québec car là il s’est très enrichi avec le Québec

    • liresouslemagnolia 29 septembre 2013 à 0 h 01 min #

      Oui c’est vrai que j’ai mis tous mes articles Québec dns ton challenge, j’ai au programme aussi un livre d’Armel Job pour la Belgique :)

  2. Lou de Libellus 28 septembre 2013 à 23 h 19 min #

    parents diaboliques, inceste, viol, sévices physiques, sorcellerie, délires, stigmates… c’est vrai que c’est un peu chargé peut-être : – )

    • liresouslemagnolia 29 septembre 2013 à 0 h 00 min #

      En effet!

Laisser un commentaire

Cottoncandy6964 |
Fifa 13 PS3 Coins |
Voir ,entendre et écouter N... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Username25945
| Freewritting
| Huangxiuqing0721