Réparer les vivants – Maylis de Kerangal – 2014

Après une longue pause vacances (riche en lectures), je vais tenter de reprendre plus activement le blog, en commençant par ce superbe roman de la rentrée de janvier 2014…

rc3a9parermaylis-de-kerangal

4ème de couverture

«Le cœur de Simon migrait dans un autre endroit du pays, ses reins, son foie et ses poumons gagnaient d’autres provinces, ils filaient vers d’autres corps.» Réparer les vivants est le roman d’une transplantation cardiaque. Telle une chanson de gestes, il tisse les présences et les espaces, les voix et les actes qui vont se relayer en vingt-quatre heures exactement. Roman de tension et de patience, d’accélérations paniques et de pauses méditatives, il trace une aventure métaphysique, à la fois collective et intime, où le cœur, au-delà de sa fonction organique, demeure le siège des affects et le symbole de l’amour.

Mon avis

Gros coup de coeur pour ce récit de vie et de mort, vu du point de vue de tous les acteurs d’une transplantation cardiaque: les parents qui doivent accepter en très peu de temps la mort de leur fils de 19 ans, dans un accident de voiture, fils qui paraît encore vivant, dont la peau est encore chaude et dont le don de tous les organes pourrait sauver plusieurs vies, couple déchiré qui se rassemble et se retrouve autour de cet horrible événement; l’amoureuse qui vivait un amour pur et fort auprès de ce jeune homme, et qui s’était brouillée avec lui juste avant son énième départ vers une journée de surf entre amis; l’infirmière qui débarque dans ce monde du don d’organes; les médecins, dévoués et humains; le coordinateur de greffes dont le rôle est si difficile; la patiente suspendue à l’attente de sa greffe de coeur…

On suit chacun de ces personnages dans sa propre vie et dans ses pensées intimes autour de cet événement tragique mais aussi porteur d’espoir. Cette approche par différents personnages fait toute l’originalité du récit.

Le style est haletant, de longues phrases écrites d’une traite, qu’on lit sans pouvoir reprendre son souffle, et convient extrêmement bien à l’urgence de la transplantation. Les personnages sont beaux, tragiques, déchirants et exemplaires. Le travail de documentation est impressionnant, les termes et explications médicaux sont extrêmement précis et maîtrisés.

Un livre ciselé et extrêmement touchant, qui rejoint mes lectures 2014 préférées.

Ce roman a gagné plusieurs prix: Grand Prix RTL-Lire 2014, Roman des étudiants – France Culture Télérama 2014, Prix Orange du Livre 2014, que je trouve amplement mérités.

Je suis curieuse de découvrir le reste de l’oeuvre de Maylis de Kerangal qui a écrit une dizaine de romans avant celui-ci.

 

2 Réponses à “Réparer les vivants – Maylis de Kerangal – 2014”

  1. Yvan 28 juillet 2014 à 6 h 48 min #

    Même si ce livre me fait un peu peur, tu me donnes vraiment envie de tenter l’expérience !

    • liresouslemagnolia 28 juillet 2014 à 21 h 47 min #

      Fonce :)

Répondre à liresouslemagnolia

Cottoncandy6964 |
Fifa 13 PS3 Coins |
Voir ,entendre et écouter N... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Username25945
| Freewritting
| Huangxiuqing0721